samedi, 19 janvier, 2019
InterviewsLes Voyages en SérieVoyages

Les Voyages en Série : n°1 San Francisco

78vues

Dans cette nouvelle série, on vous propose des interviews avec des grands voyageurs et photographes de talent ! Ils prennent des clichés époustouflants et on les partage rien qu’avec vous.

Tout d’abord, on commence avec Robin Favier. Il est aventurier et il nous emmène avec lui… Premier arrêt de notre périple : San Francisco !

Basé en Californie du Nord et célèbre entre autre pour son grand pont, le “Golden gate”, San Francisco fait partie des villes les plus incroyables ! Par ailleurs, Robin nous en apprend un peu plus sur la 4ème métropole américaine et nous ramène de très belles photos !

Vous êtes prêt ? C’est parti !

 

Le Voyage San Francisco

Avant le voyage, quelle idée te faisais-tu de SF, que voulais-tu absolument faire ou voir ?

J’étais vraiment curieux de découvrir cette ville mythique. J’avais déjà visité New York qui est LA ville que nous français voyons tout le temps à la TV et au cinéma. Cependant, SF est aussi très présente et incroyable. J’avais donc envie d’une découverte globale de la métropole, avec quand même en ligne de mire Alcatraz, le Golden Gate et le Cable Car.

Et une fois sur place… as-tu eu une bonne surprise ?

Une très bonne surprise même ! Tout d’abord, la ville a répondu à mes attentes. J’ai vu quasiment tout ce que je voulais voir. Alors que je n’avais qu’une semaine sur place. Le Golden Gate est vraiment impressionnant ainsi que ces rues mythiques très pentues avec la baie en arrière plan et le fameux Cable Car qu’on attrape presque à la volée. Les parcs sont aussi très agréables et niveau musée on est aussi servi !

© Robin Favier

Les États-Unis ? C’est une culture bien différente ?

Très différente ! Mais le pays est tellement grand et l’histoire différente suivant les régions que la culture varie suivant l’endroit où on se trouve.

J’ai bien ressenti le côté californien, les gens sont vraiment à la cool et ouvert d’esprit. C’est aussi très sportif, les américains font leur footing sous le soleil. Il n’y a pas beaucoup d’obèses ce qui après avoir visité le Texas est un grand changement.
 Justement dans cet état, la culture est vraiment à l’opposé de la Californie, il y a des fast food de partout, ils ont tous des gros 4×4, le drapeau américain devant la maison. Enfin bref ça fait parfois très cliché.

New York, quant à elle, je dirais que la culture est juste ultra cosmopolite. Les gens y sont aussi très sympa et ouvert d’esprit. Par contre, niveau paysage de nuit c’est tout autant sensationnel ! Constatez par vous même le Financial District…

© Robin Favier

L’esprit Silicon Valley, l’as tu ressenti ?

Non pas vraiment, je ne suis pas allé plus au sud où il y a les sièges de Google, Facebook etc

La population gay l’as-tu ressenti ? (sans mauvais jeu de mots)

Non plus, à vrai dire je n’y ai pas vraiment prêté attention. De plus, les américains sont moins dans le jugement que nous français. Ils acceptent plus facilement les différences entre les personnes.

Par rapport aux autres grandes villes américaines que tu as vu ?

Pour faire simple, c’est une de mes villes préférées surtout après avoir pas mal voyagé. Je trouve que malgré la grandeur il y a quand même des quartiers plus aérés, beaucoup de parcs, la proximité de l’océan, le soleil, l’atmosphère assez décontractée. Ainsi que les grands espaces tels que la Yosemite Valley facilement accessible.
J’ai beaucoup aimé New York mais justement je trouve que SF est plus à taille « humaine ». Les gratte-ciels sont juste au Financial District qui n’est pas si grand, en dehors il n’y a que des immeubles ou maisons.

© Robin Favier

Question pratique, c’est cher ? Peut-on se débrouiller avec peu d’argent ?

J’avoue que je n’ai plus tous les chiffres en tête, j’avais dormi dans une auberge de jeunesse. Niveau nourriture je me rappelle que dans le quartier chinois nous pouvions avoir une assiette bien garnie pour 5$. Côté visites,  j’avais pris un City Pass qui était vraiment rentable. Pour 89$ ça comprend les transports en commun pour toute une semaine, la visite de quelques musées et des réductions sur d’autres bons plans.

Si demain tu devais t’installer à SF, t’y resterais ?

Je dois avouer que les grandes villes c’est plus trop ce que je préfère mais si je devais en choisir une, San Francisco ferait bien l’affaire.

© Robin Favier

Question Pratique…Combien de temps pour visiter, faire le tour la ville ?

Deux semaines c’est déjà pas mal, ça permet de faire le tour de la ville mais aussi les alentours de la baie. Avec ce fameux City Pass j’avais tout fait en transport en commun, la ville est très bien desservie. Cependant, j’ai fais pas mal de déplacements à pied aussi en bord de plage ou dans les parcs. La voiture est un plus si on veut explorer les alentours ou rouler sur le célèbre Golden Gate.

© Robin Favier

Niveau cinéma, de grands classiques ont été tournés, as-tu visité des lieux en rapport ?

Un paquet de lieux même, on a l’impression de connaître un peu la ville. J’ai vu les rues aussi inclinée que célèbres, la référence la plus connue est sûrement celle de Bullit, le film avec Steeve McQueen.

Evidemment, le Golden Gate est aussi très récurrent, avec par exemple la scène du grand film de Hitchcock dans Vertigo.
Sinon plus récemment la ville a été à l’honneur dans la nouvelle trilogie de la Planète de singes, j’ai reconnu pas mal d’endroits. Un joli rêve éveillé !

Mais j’étais aussi intéressé par la partie musicale, c’est la ville qui a lancé le mouvement hippie. D’ailleurs, un quartier entier y est dédié où il y a la maison de Jimmy Hendrix.

© Robin Favier

Quelle atmosphère il y avait sur l’île d’Alcatraz ?

Vraiment particulière, ça reste une des meilleures visites que j’ai faite, aller à SF sans faire Alcatraz c’est comme aller à la montagne sans manger une raclette.
La visite est libre, il n’y a pas de groupe donc on peut prendre le temps qu’on veut. D’ailleurs, je suis rentré avec le dernier bateau. Un audio guide est mis à disposition, on écoute des témoignages d’anciens détenus, il y a aussi des bruits de cellules qui se ferment… bref on s’y croit vraiment, l’atmosphère est assez lourde.

© Robin Favier

Le mot de la fin pour Robin

“Le vrai voyage,  c’est quand on prépare le moins de choses possibles ! 

Vive le pâté en croûte !”

© Robin Favier

 

Prochain arrêt de notre série: SURPRISE ! Suivez nous sur Facebook, vous serez les premiers à découvrir la prochaine destination !

Merci à Robin Favier pour ses réponses et ses incroyables photos.

Vous pouvez suivre Robin sur:
Facebook
YouTube
Instagram

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.