mercredi, 20 mars, 2019
Santé & BeautéSociété

PANIQUE dans les maisons de retraite et EHPAD

EHPAD et Maltraitance
EHPAD et Maltraitance
65views

On parle de maltraitance, cela était prévisible pourtant la solution est très simple, voir évidente.

Il est temps de permettre à nouveau aux infirmier(es) libéraux de retrouver leur place dans les maisons de retraite. En effet, depuis plusieurs années ceux-ci n’ont plus l’accès dans ces centres d’accueil  pourtant, quand ils  officiaient tout se passait parfaitement bien.  Les soins à la personne étaient pris en charge dans leur intégralité, ciblés, spécifiques et adaptés à chaque situation. Il est important de souligner que chaque personne est unique donc les soins sont ciblés et spécifiques. Aujourd’hui les aide-soignantes témoignent, elles avouent être débordées et affligées par la lourde charge  de leur travail ; il est impensable de croire que, seules ou même à  deux, elles puissent apporter des soins corrects comme les toilettes, les sondages urinaires pour examens,( ce qui n’est pas de leur ressort d’ailleurs) et bien d’autres… Ils seront  reportés  à plus tard ou peut-être au lendemain, voir un autre jour…

Un besoin urgent de personnel de santé qualifié.

Des problèmes s’en suivent fatalement et ils peuvent aboutir parfois, à de graves pathologies comme des infections, des phlébites, des embolies pulmonaires…

Seuls les infirmier(es) sont aptes à effectuer la surveillance du patient ou résident,  ils peuvent déceler beaucoup de problèmes médicaux lors de la toilette car celle-ci est un soin à part entière qu’il ne faut pas négliger ; ainsi, lorsqu’ils soupçonnent un problème ils en informent les médecins traitants. Légalement les aide-soignantes ne sont pas formées pour cela, elles n’ont pas le droit de distribuer et administrer les médicaments. Cela n’est malheureusement pas respecté dans beaucoup de services, aussi de graves problèmes peuvent en découdre.

En France chaque personne malade ou handicapée à le droit de recevoir des soins effectués par des infirmier(es) libéraux, prescrits par le médecin traitant. Cela même à domicile ils seront intégralement remboursés par la caisse primaire d’assurance maladie et autres mutuelles. Il est urgent de rétablir ce terrible manque c’est la solution à ce problème. Il faut penser au bien-être des patients et résidents. Cependant, aussi à celui du personnel soignant qui serait enfin soulagé d’un lourd fardeau.

Un problème institutionnel qui conduit à une forme de maltraitance au sein des maisons de retraite.

Il est évident qu’il n’y a pas qu’un coupable, rappelons simplement que les personnes âgées que l’on place dans ces maisons de retraite, sont aussi et avant tout des résidents. Ces résidents louent très cher leur place dans ces établissements et le service doit être soigné. Que le problème soit financier ou social, il faut sensibiliser tout le monde. Des enfants négligents et inconscients qui placent leurs parents sans réfléchir  et qui se débarrassent de certaines lourdes tâches. Les services publics  se doivent de permettre la formation et de privilégier l’accès aux Infirmiers et Infirmières.

 

 

 

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.